Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2014

Atelier d'écriture de l'Association ARBRES

arbres_rouge et noir.jpg

Dans le cadre de son projet d'ouvrage collectif sur le mouvement qui a permis de sauver les arbres des boulevards du centre ville de Nîmes, l'association ARBRES invite les personnes qui se sont impliquées dans cette lutte à participer aux ateliers d'écriture organisés par Pauline, membre de l'association.

Le prochain atelier se tiendra

mercredi 15 janvier 2014 de 18h jusqu'à 20h

au café l'Instant T situé 2 rue Racine à Nîmes 

http://linstantt.over-blog.com/

Il est possible de prendre l'atelier en cours.

Pour rappel, le projet:

La lutte contre l'abattage des arbres des boulevards de l'Ecusson (protégés par le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur) s'est terminée récemment. Elle aura duré deux ans et demi. Une première victoire juridique avait été remportée devant le Tribunal administratif en juillet 2011. Celle-ci a été confirmée en août 2013 par la Cour d'Appel de Marseille. Cette histoire incroyable n'aurait pas eu une telle issue sans la mobilisation extraordinaire de nombreux-ses habitantEs de Nîmes. Les victoires collectives sont rares actuellement, il serait dommage de les laisser sombrer dans l'oubli. Et puis comme le dit un proverbe africain "Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire des chasseurs"... C'est pourquoi des membres de l'association ont initié un projet et souhaitent faire appel à la mémoire de toutes celles et de tous ceux qui ont participé d'une manière où d'une autre au combat pour préserver les arbres. Il s'agit en effet de réaliser un ouvrage sur cette lutte nîmoise qui fait partie dorénavant de l'histoire de Nîmes et de ses habitants; ceci afin d'en garder une trace, et de sensibiliser sur la question des arbres, de l'environnement urbain, des politiques de la ville et des mobilisations citoyennes. Comment avons-nous vécu cette histoire? Que nous a-t-elle appris?

Dans le cadre de ce projet,  seriez-vous prêtE à répondre à une interview ou à écrire un texte à partir de ces 3 questions?

1/ Qu'est-ce qui vous a amené à vous mobiliser (quel a été l'élément déclencheur?)?

2/ Quel est ou quels sont le(s) fait(s) marquant(s) pour vous lors de cette lutte?

3/ Quelle(s) leçon(s) en retirez-vous ?

Si vous êtes intéressés, nous vous proposons de répondre à votre guise, selon ce qui vous convient le mieux.

-          Vous pouvez envoyer directement vos réponses sous forme d'un texte par mail à l'adresse de l'association ARBRES : arbres.nimes@laposte.net

-          Vous pouvez répondre à ces questions lors d'un entretien qui sera réalisé par l'une des membres responsables du groupe de "collectage".

-          Vous pouvez participer à un atelier d'écriture organisé par Pauline.

Commentaires

cher jose tu t'en aller sourire au levre le coeur pas leger dans un paradisblanc loin des combat de heine de sang tu aimer les arbre la nature avecton velo tu nous
> informer des connerie de ces salaud tu es parti seul dans ton lit sa m'atriste j'aurai aimer te connaitre encore te tendre la main pour que tu sois plus fort etre un ami
> te proteger contre la pluie t'entandre te tendre la main aujourd'hui on es sou le choc et malheureux tu es parti pour ne plus revenir y a rien de pire
> merci d'avoir et ainsi je t'embrasse tendrement je pense a toi souvent guilhem visseq

Écrit par : VISSEQ | 15/01/2014

cher jose tu t'en aller sourire au levre le coeur pas leger dans un paradisblanc loin des combat de heine de sang tu aimer les arbre la nature avecton velo tu nous
> informer des connerie de ces salaud tu es parti seul dans ton lit sa m'atriste j'aurai aimer te connaitre encore te tendre la main pour que tu sois plus fort etre un ami
> te proteger contre la pluie t'entandre te tendre la main aujourd'hui on es sou le choc et malheureux tu es parti pour ne plus revenir y a rien de pire
> merci d'avoir et ainsi je t'embrasse tendrement je pense a toi souvent guilhem visseq

Écrit par : VISSEQ | 15/01/2014

Les commentaires sont fermés.